mercredi 25 avril 2018

[roman 31] l'élan bleu

Voici un court roman de Daniel Pinkwater : 
Voici le synopsis : "Depuis qu'un élan bleu a débarqué dans le restaurant de M. Breton pour lui proposer son aide, celui-ci ne sait plus où donner de la tête : les clients viennent en hordes voir le spectacle... et se régaler de sa fameuse soupe aux chipirons ! M. Breton est ravi... jusqu'au jour où l'élan bleu déniche une vieille machine à écrire et décide de rédiger ses mémoires. Qu'a-t-il donc de si extraordinaire à raconter ?"

Encore un roman gastronomique ! Une histoire simple et loufoque, une amitié où chacun reste libre d'être soi, où il n'est pas besoin de parler pour se comprendre...

mardi 24 avril 2018

[roman 30] Le chat qui disait cheese

Le tome 18 de la saga "le chat qui..." de Lilian Jackson Braun : 
Voici le synopsis : "Grand remue-ménage à Pickax : un forum gastronomique va s'ouvrir en ville, présentant de nouveaux restaurants, des magasins d'alimentation et une dégustation de fromages européens.
Malheureusement, avant même l'ouverture de l'exposition, une bombe éclate dans le Nouvel Hôtel, tuant une femme de chambre et provoquant de nombreux dégâts. Qwill, Koko et Yom Yom entrent alors en scène, car ils soupçonnent quelque chose de plus qu'un simple attentat, un véritable complot. La moustache de Qwilleran frémit, mais au début il n'a pas d'autre indice que le soudain intérêt de Koko et Yom Yom pour le fromage : Qwilleran se lance sur la trace d'un témoin mais ce dernier est tué avant qu'il ait pu l'interroger. Gageons cependant que le ou les assassins n'échapperont pas à la sagacité de nos trois héros."

J'aime toujours autant les aventures de Jim Qwilleran. Voici un épisode placé sous le signe de la gastronomie : on y parle de fromage, de soupe, de miel, de champignons, de dinde farcie, d'un livre de recettes perdues ... Il y a aussi une femme mystérieuse, un vieil homme riche et grincheux, un attentat à la bombe, un meurtre, une mort bien étrange, une collection de boutons et une course cycliste ... Bien entendu, Koko et Yom Yom ne sont pas de reste !

lundi 23 avril 2018

[roman 29] Le sorcier des cloches

Un court roman de Maurice Pommier : 
Voici la quatrième de couverture : "La vie est dure au château de Guillaume le Noir, rude seigneur du Moyen Âge. Surtout lorsque l'on est un jeune paysan comme Jean, destiné à subir la loi d'un féroce régisseur. Mais voilà, le seigneur veut construire une église pour mettre son âme en paix. Et il n'y a pas d'église sans cloches. Septime est saintier, fondeur de cloche. Il voyage de ville en ville, connaît la science des métaux et lit dans les livres. Devenez ses apprentis en suivant les traces de Jean."

Un roman lu pour un item éphémère dans un challenge.  L'histoire toute simple du travail d'un saintier dans une petite ville. Un travail rarement mis en valeur dans les récits sur le Moyen Age. Rien que pour cela, cette lecture m'a plu, malgré le côté un peu trop pédagogique de la narration qui pourrait rebuter de jeunes lecteurs. 

dimanche 22 avril 2018

[roman 28] Apocalypse bébé

un roman de Virginie Despente :
Voici le synopsis : "Valentine Galtan, adolescente énigmatique et difficile, a disparu.
La narratrice, Lucie, anti-héroïne trentenaire, détective privée sans conviction ni talent engagée par la grand-mère de Valentine pour surveiller ses faits et gestes, l’a perdue sur un quai de métro parisien. Comment la retrouver ? Que faire des édifiantes photos de Valentine qui la montrent si expérimentée avec les garçons ? Aurait-elle rejoint sa mère, qu’elle n’a jamais connue, à Barcelone ? Le mieux pour Lucie serait de faire équipe avec la Hyène, une « privée » aux méthodes radicales, une femme puissante, au corps souple, plein d’une violence qui s’exprime par saccades : moyennant finances, et aussi par amusement, La Hyène accepte le marché.Voici les collègues mal appariées, l’une lesbienne volcanique, l’autre hétéro à basse fréquence, qui traversent la France et l’Espagne jusqu’à Barcelone à la recherche d’une petite fugueuse, une gosse mal grandie, une fille de la bourgeoisie qui finira, on ne vous en dit pas plus, par rejoindre le camp des irréductibles."

Que dire ... ?  Que j'ai trouvé cet univers sombre et déprimant car animé par l'égoïsme, l'intérêt et la manipulation. Que je me suis sentie vieille, naïve, bourgeoise. Que je ne me suis pas du tout retrouvée dans cette vision de la société....

samedi 21 avril 2018

[roman 27] Sauve qui peut

J'ai enchaîné ma lecture avec le tome 12 du Journal d'un dégonflé de Jeff Kinney : 
Voici le synopsis : "Pour fuir l'agitation des fêtes de fin d'année, les Heffley ont décidé de passer Noël dans un club de vacances, au calme et au soleil.
Mais rien ne se déroule comme prévu et le paisible séjour en famille tourne à la catastrophe. Et pour Greg, les ennuis commencent dès l'aéroport…"

 Un tome très drôle ! Une diatribe contre les vacances familiales (précisons que l'adjectif familial gâte toutes les activités possibles : par exemple une soirée au restaurant  VS une soirée au restaurant familial !!). Ici la loi de Murphy fait des ravages et ces vacances tournent vite à la catastrophe... Pour une fois Greg n'y est (presque) pour rien ! La faute à la fatalité et à l'adjectif "familial" !
Dans ce tome vous trouverez la mer, le ciel bleu, la plage, un récif de corail, des oiseaux exotiques, une piscine, une grande piscine ... mais aussi des méduses, des coups de soleils, des accidents, une mygales, des pique-assiettes, des problèmes de bagages, des retards ...

vendredi 20 avril 2018

[roman 26] Double peine

voici le onzième tome du journal d'un dégonflé de Jeff Kinney :
Voici le synopsis : "Quelle pression sur les épaules de Greg ! Sa mère a décidé qu'il devait développer sa créativité et penser à son avenir...
Terminé, les jeux vidéo et le pop-corn devant la télé avec les copains. Elle ne le lâchera pas. Heureusement, Halloween approche et Greg a une super idée : il va faire un film d'horreur avec son copain Robert.
Sa mère cessera-t-elle de le harceler ? Rien n'est moins sûr, et ce film pourrait bien être la source de nouveaux ennuis..."

On retrouve avec plaisir Greg, sa famille, ses amis ... Greg et ses problèmes, sa flemme et surtout sa mauvaise fois. 
Cet épisode est placé sous le sceau de la créativité. On y trouve un film d'horreur, des oiseaux très hitchcockiens, de la musique, de la lecture, une fête ... et bien sûr le cochon domestique de la famille !

jeudi 19 avril 2018

[BD 11] Homo sapiens

Une bande dessinée de J. Malaterre et L. Malnati : 

Il s'agit de l'adaptation du scénario originel du film "Homo Sapiens" avec les scènes qui n'ont pas être filmées (par manque de moyens - pour la scène de la tempête par exemple). 
J'ai aimé retrouvé ce docu-fiction en livre, d'autant plus que je suis un mooc sur les origines de l'homme !
Une histoire décousue car il ne s'agit pas de l'histoire d'un individu mais d'une espèces sur des milliers d'années !