samedi 16 décembre 2017

219. L'arbre aux pies

Ma deux-cent-dix-neuvième lecture est une bande dessinée de Daria Schmitt : 

Voici le synopsis : "Les pensionnaires ont beau fuie. pas un n'échappera au chasseur. ,Ses filets les arrachent impitoyablement à la forêt qui les a vus grandir pour les emmener de force dans la ville haute. Mais la jeune Nel, qui s'est juré de ne jamais quitter son animal totem, ne pense qu'à retourner dans la ville basse où elle a été élevée. Saura-t-elle écouter les pies ont bercé son enfance et retrouver le monde qui la hante ?"

Si j'ai bien aimé le début de cette BD, je n'ai aps du tout apprécié la seconde partie autant pour le dessin que pour l'histoire ! C'est dommage, car une réécriture du mythe de Circé me paraissait une bonne idée. 

jeudi 14 décembre 2017

218. Le chardon et le tartan

Ma deux-cent-dix-huitième lecture est le premier tome de la saga Outlander de Diana Gabaldon : 




Voici le synopsis : "Au cours d'une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d'un menhir. Elle s'en approche et c'est alors que l'incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L'Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l'occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d'intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l'aventure et les périls, l'amour et la passion. Jusqu'au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu'elle aura découvert et le bonheur qu'elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain..."




J'entends parler de cette saga depuis quelques temps et j'avais très envie de la lire... alors autant vous dire que lorsque ma soeur m'a proposé de me prêter ce livre je le lui ai presque arraché des mains ! Certes, 850 pages ... j'ai eu peur de trouver cela un peu long ... et bien non! Et même tout le contraire ! J'en aurait volontiers lu le double ou le triple!  Heureusement pour moi, la série comporte 12 tomes ... et encore mieux, ma soeur possède déjà le deuxième volume - que je vais donc pouvoir emprunter !
 J'ai adoré ce roman que j'ai dévoré en moins d'une semaine malgré ses plus de 800 pages!
L'ambiance historique et  écossaise a déjà tout me plaire : les paysages des Highlands, les clans, la lutte contre l'armée anglaise, les superstitions et les légendes ...   (et je dois avouer que j'ai envie d'en savoir plus sur l'Ecosse et que je risque fort de me procurer un ou deux livres sur le sujets : ouvrages historiques ou biographie sur le prince Bonnie Stuart, je ne sais pas encore mais je suis en train de regarder pour me faire à moi même un petit cadeau de Noël). 
L'histoire est géniale et, même si certains passages sont assez prévisibles, j'ai dévoré les pages de ce roman avec de plus en plus d'avidité tant j'avais hâte et envie de savoir la suite !
Et puis les personnages sont vraiment attachants - même les méchants ! J'ai particulièrement aimé les deux personnages principaux de ce récit : Claire, une femme courageuse, forte, au caractère bien prononcé et qui n'a pas la langue dans sa poche, qui a la chance d'être infirmière avec de bonnes connaissances en botanique - et ça aide rudement quand on se retrouve plongée deux cents ans en arrière dans un pays  quasiment en guerre. Et Jamie : un highlander au charme fou auquel il est impossible de résister ! 

Bref, un véritable coup de coeur !

A lire absolument. 




mercredi 13 décembre 2017

217. Comment faire son bullet carnet

Ma deux-cent-dix-septième lecture est un livre de Rachel Wilkerson Miller : 


Il s'agit d'un guide pratique expliquant et illustrant la manière de créer et d'agencer un bullet journal. une méthode pas à pas, avec des illustrations, des conseils, des exemples .... et tout un tas de petits trucs pour qui veut se lancer dans l'écriture d'un bujo !


mardi 12 décembre 2017

214 à 216 : Les vieux fourneaux

Mes deux-cent-quatorzième, deux-cent-quinzième et deux-cent-seizième lectures sont les trois premiers tomes d'une bande dessinées de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet : 


  
Voici le synospsis du premier tome : "Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel."

J'ai adoré ces BD. Ces trois vieux bien décidés à ne rien lâcher, à continuer la lutte  syndicale jusqu'au "terrorisme gériatrique", sont vraiment attachants. Au fil des pages on apprend à les connaître, leur passé se dévoile peu à peu. On va de rebondissements en surprises, avec toujours cette touche d'humour, de tendresse et de rébellion qui fait le charme de cette série. 

J'ai hâte de lire le quatrième tome !



lundi 11 décembre 2017

213. Princesse Bari

Ma deux-cent-treizième lecture est un roman coréen de Sok-Yong Hwang : 
 Voici le synopsis : "Princesse Bari conte l’histoire d’une jeune fille, frêle et courageuse, qui fuit la Corée du Nord à la fin des années 1990, se réfugie un moment en Chine avant de traverser l’océan à fond de cale d’un cargo et de débarquer dans un Londres clandestin où se côtoient toutes les langues et religions. A Londres, Bari gagne sa vie comme masseuse, mais elle ne soigne pas seulement les corps, elle console aussi les âmes. Car Bari a hérité de sa grand-mère des dons de voyance qui lui permettent de voyager dans les rêves et de lire les cauchemars dont souffrent les autres. Ce roman habité par l’âme d’une jeune fille affrontant seule, avec confiance et obstination, de terribles épreuves, puise aux sources anciennes du chamanisme coréen : il transfigure une très ancienne légende où une princesse abandonnée va chercher à l’autre bout du monde l’eau de la vie qui permettra aux âmes des morts de connaître enfin l’apaisement."


J'ai beaucoup aimé la première partie, qui se déroule en Corée du Nord et en Chine, et raconte l'enfance de la narratrice. Elle raconte sa famille, le désespoir de ses parents de n'avoir que des filles, les dons chamaniques de sa grand-mère, mais aussi la famine qui s'installe dans un pays, le manque d'humanité d'un système administratif, elle nous laisse entrevoir l'inhumanité des prisons, l'exploitation des plus démunis ... mais elle évoque aussi les petits bonheurs de la vie, l'entraide, l'amour qui peut lier des êtres entre eux...
J'ai nettement moins apprécié la seconde partie qui concerne l'exil en Angleterre. Un exil qui n'a pas été choisi mais imposé et subi. Là, elle nous raconte la brutalité des passeurs, les viols, l'exploitation des émigrants par les trafiquants, la précarité des conditions de vie mais aussi l'amour, la maternité, le deuil, la haine ... Elle évoque toutes les misères du monde qui poussent les gens à l'exil, elle évoque les attentats, la guerre et l'attente d'un être aimé parti à l'autre bout du monde ...
J'ai bien aimé tous les passages où Bari flotte entre deux mondes, revoit les esprits de certains êtres qu'elle a aimés et qui la guident sur le chemin de sa vie, car Bari a les pouvoirs de chaman de sa grand-mère. 

Une lecture qui compte pour le challenge des 12 thèmes et la coupe des 4 maisons. 

mercredi 29 novembre 2017

212. le poids du papillon

Ma deux-cent-douzième lecture est une nouvelle d'Erri de Luca : 


Voici le synopsis : "Quelque part dans les Alpes italiennes, un chamois domine sa harde depuis des années. D’une taille et d’une puissance exceptionnelles, l’animal pressent pourtant que sa dernière saison en tant que roi est arrivée, sa suprématie est désormais menacée par les plus jeunes. En face de lui, un braconnier revenu vivre en haute montagne, ses espoirs en la Révolution déçus, sait lui aussi que le temps joue contre lui. À soixante ans passés, sa dernière ambition de chasseur sera d’abattre le seul animal qui lui ait toujours échappé malgré son extrême agilité d’alpiniste, ce chamois à l’allure majestueuse. Et puis, face à ces deux forces, il y a la délicatesse tragique d’une paire d’ailes, cette « plume ajoutée au poids des ans »."

J'ai vraiment aimé écouter ce récit. Cette nouvelle est un petit bijou. Un texte poétique, doux et profond. Un véritable coup de coeur !


lundi 27 novembre 2017

211. La grotte du dragon

Ma deux-cent-onzième lecture est le deuxième tome des Chroniques du marais qui pue de Paul Stewart et Chris Riddel : 
Voici le synopsis : "Il se passe des choses étranges au Marais qui pue. Des armées de petites cuillers s'entraînent au combat, des escadrons d'armoires volantes sèment la terreur, et les dragons, d'ordinaire si paisibles, kidnappent les magiciens... Jean-Michel et ses amis n'ont aucun doute : c'est l'oeuvre du terrible, de l'horrible, de l'indéfectible docteur Câlinou..."

J'ai retrouvé avec plaisir les personnages du premier tome... notamment la petite cuiller enchantée. Mais aussi l'univers totalement farfelu de ce monde : avec des souris échassières, des trolls mangeurs de betteraves, des elfes messagers et râleurs ...
Dans cet épisode, des couverts enchantés entament un concert qui réveille un dragon, le Baron Cornu organise une fête dans le jardin de son château et le docteur Câlinou n'est pas à court de plan pour réaliser ses sombres et mystérieux projets.